Cameroun-Union Européenne : 116,7 milliards de FCFA pour le septentrion

first try

Cameroun-Union Européenne : 116,7 milliards de FCFA pour le septentrion

Le « Pacte vert » a été lancé le 09 février 2022 à Garoua par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine OUSMANE MEY et l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union européenne au Cameroun, S.E Philippe VAN DAMME.

L’initiative Equipe Europe « Pacte vert et résilience pour les régions septentrionales du Cameroun » a officiellement pris son envol hier dans la capitale régionale du Nord. C’était au cours d’une cérémonie co-présidée par le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, et le Chef de Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, en présence de plusieurs autres membres du gouvernement et des chefs de missions diplomatiques des pays membres de l’UE accrédités au Cameroun.

Selon les informations fournies par les responsables de la délégation de l’UE au Cameroun, le Pacte vert vise à lutter contre les fortes disparités territoriales, en continuant à appuyer le secteur privé et le développement rural durable, afin de prévenir les effets du changement climatique et la dégradation des ressources naturelles. En droite ligne avec la priorité principale de l’UE dans le cadre de l’approche « Team Europe », cette initiative est alignée à la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 du Cameroun. Elle met en commun l’expérience des acteurs européens au service d’actions pour l’adaptation au changement climatique, la gestion concertée des territoires, le renforcement des systèmes agroalimentaires et l’ouverture d’opportunités socio-économiques durables dans les régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord. Pour mettre en œuvre ces actions, l’UE va financer ce projet à hauteur de 116,7 milliards de FCFA pour la période 2021-2024.

Pour Philippe VAN DAMME, « le Pacte vert permettra de développer une approche territoriale intégrée, dans laquelle toutes les parties prenantes se retrouvent dans un nouvel équilibre écologique : pêcheurs, agriculteurs et éleveurs, miniers et industriels, chasseurs et gardes forestiers des parcs, populations rurales et urbaines, tous doivent s’y retrouver dans le respect des capacités de l’écosystème déjà fragilisé ». Une initiative saluée par Alamine OUSMANE MEY.

Previous Promote 2022 : le MINEPAT sponsorise une centaine de PME N°002

Suivez-nous via :

VG77+FHR, Administration gouvernementale à Yaoundé

Heure d'ouverture:

Lundi – Vendredi: 7h30 – 15h30

Les nouvelles du MINEPAT

Les nouvelles, les articles et les ressources du MINEPAT, envoyés directement dans votre boîte de réception chaque mois.

Minepat © 2022. Tous droits réservés

Education Template